jeudi 29 octobre 2015

Deux baisers bleus




dès la naissance de l'univers, dans notre berceau
elle a murmuré que la maison était isotrope
pareille partout malgré son expansion continue

et nous ? alors nous, disais-je, curieusement orbitale,
pouvons-nous trouver un couple siamois stellaire
aussi semblable à nos deux baisers bleus ?

des océans nucléaires aux courants frontaux
consumant avec passion les réactions en chaîne
l'entrelèvrement de nos matières en fusion

pour vivre binairement comme les oiseaux
suspendus au fil de perfection du cosmos
à frotter l'une à l'autre les ailes de nos surfaces

mais toutes deux, mélangées, éphémères,
nous savons que notre vie prendra fin en jumelage
explosion de nova, supernova, et puis le noir

invisibles ténèbres d'un amour à 40.000 degrés
dans le boudoir d'un univers entremetteur et maladroit
où voleront en paires quelques plumes d'un bleu léger








Aucun commentaire: