lundi 15 août 2016

L'Esprit Joyeux






Pris dans le quotidien
Un poète s'oublie vite
Se trompe de chemins
Et renie ses bons rites

A force d'habitudes
Sans la contemplation
Les heures deviennent rudes
Rythmées sans passions !

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Y'a-t-il une belle époque
Pour faire rimer le monde ?
Un moment où l'on troque
Le rire au pleur immonde ?

Pour faire valser les villes
Comme une belle utopie
Où sont les guerres civiles
De la beauté, de l'esprit ?

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Les mœurs s'éloignent bien
Dans les programmes du soir
Si le peuple part au loin
Le poète l'écrit tard

L'histoire des fleurs nouvelles
Aux floraisons d'espérances
Dans les jardins le dégel
A le goût du jour rance

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Une saveur d'aurore
Celle d'une vanille forte
Fait des légions de morts
Toutes les sottises mortes

Puisque la poésie revient
Par l'écran de ton œil !
Puisque la rime devient
Le salut par la feuille !

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Si l'habitude se métrise
A la mesure de l'âme
On amène les plumes conquises
A développer les flammes

D'une autre volution
Par le son, par le bruit !
Par les chœurs des passions !
Par les cœurs de nos nuits !

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Sans violence d’apparat
On gagne par un bon mot
Le poème n'est qu'un appât
Pour refaire les cerveaux

Tournés vers les avenirs
Et les champs des possibles
On moissonne de prédire
Quelques nouvelles bibles !

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Par la simplicité faite
Homme femme éternels
On écrit sur les crêtes
Des lettres-hirondelles

En vol commun mondial
Des poètes rassemblés
La rime à l'air de chorale
Une poésie renouvelée

J'ai omis de fêter la vie !
La voie de la joie !
Chante ! Poète enchante !
Les mots sont à toi.

Aucun commentaire: