dimanche 6 août 2017

Le blues de J.




Glaciale fut la ville aimée,
Aimée malgré ses froids murs,
Dans ses frissures écartelées,
Oui...Glaciale fut la ville dure...

J'allais, promenant mon blues en peau
Mon visage noir mon sang frais
Mon indigo sang, comme oripeaux,
Oui...J'allais partout où ça vivait.

Fière, à ses genoux dans le supplice
Que tambourinait mon cœur fanfare !
Supplier en soumise est un vice...
Oui ! Fière enrougie, sous plein de fard.

J'entrais en guerre, dans la paix,
La plus intense, de toutes mes vies,
La plus immense, un feu de forêts,
Oui ! J'entrais liquide dans l'incendie.

Brûlée, à jamais pour la bonne
Cause, la bonne poésie, l'amour
La bonne affaire qui toujours sonne...
Oui !! Brûlée gueulante à l'arrière-cour

Je restais au palais emmuré(e)
Prisonnière, et toujours volontaire...
La visite d'une âme amourachée,
Oui...Je restais transie jusqu'à tout taire.

Amoureuse des pièces et de l'art,
L'art divin de la langue plurielle...
Oh...elle m'embrassait de mots, le soir,
Oui, Amoureuse meurtrie d'une Citadelle.





Aucun commentaire: